BOUBACAR NDIAYE (LIVE)

image

Dans son spectacle De bouche à oreilles, Boubacar nous transporte dans l’univers de son enfance, sous l’arbre à palabres dans un village du Sénégal. Il nous transmet à son tour « de bouche à oreilles » ce que lui ont légué ses deux mères et sa grand-mère. Les contes traditionnels nous transportent dans un voyage imaginaire. 

 

Avec toute sa générosité, il nous offre l’énergie et le rayonnement de sa joie d’être ensemble, comme peuvent le vivre petits et grands autour du griot du village, à quelques milliers de kilomètres d’ici. Le choix des contes est fait en fonction du public et de la thématique demandée, comme le veut la tradition.

Boubacar NDIAYE

(conte, chant, danse)

Griot du Sénégal, Boubacar Ndiaye est un des rares conteurs africains de formation traditionnelle qui allie la tradition et la modernité pour en faire une seule voix. Immergé dans l’univers du conte, du chant et de la poésie depuis son plus jeune âge, il est un des dignes héritiers de ses aïeux, de la mémoire de son peuple et de l’art de la parole. Griot de père en fils, c’est dans la lignée de ses ancêtres qu’il a choisi de faire vivre, entendre et partager la tradition orale wolof pour rendre hommage à sa grand-mère Ngoné Gueye Samb.

 

Boubacar Ndiaye fouille, cherche, crée des paroles qui prennent leur source dans sa mémoire, sa tradition ou encore ses lectures, ses rencontres. Il représente le Sénégal en 2006 dans l’année de la francophonie avec Caravansérail des conteurs. Depuis une dizaine d’année, Boubacar parcourt toute la France et d’autres pays tels que : Suisse, Réunion, Algérie, Belgique, Burkina Faso, Sénégal… Il propose différentes formes de spectacles seul ou accompagné de musiciens dans des salles de spectacles, de salons du livre, des écoles, des médiathèques, des hôpitaux, des prisons, chez l’habitant, etc. De la tradition orale du «gewel » (griot du Sénégal) au récit théâtral européen, Boubacar nous fait voyager, chavirer, danser au cours de ses histoires.

Mamadou DEMBELE

(musique)

Né en 1984 à Nouna au Burkina Foso, Mamadou Dembélé, est issu d’une longue et prestigieuse lignée de griots. Il est initié dès son plus jeune âge aux musiques traditionnelles par son père, son grand-père, tous deux musiciens, et sa mère, chanteuse. A 9 ans, il perd sa mère brutalement de la fièvre jaune et prend alors la relève dans les choeurs et percussions des cabarets où il rejoignait ses parents après l’école. Performant dans des mariages, funérailles, cérémonies rituelles, et bien d’autres animations, Mamadou se forme à presque tous les instruments traditionnels, rythmes et chants séculaires. 

 

A 15 ans, il quitte son village pour tenter sa chance à Ouagadougou où il est repéré par le célèbre Centre Wambé et participe à des tournées à l’international.

En 2010 il pose ses valises à Toulouse. Il est alors sollicité pour son jeu de flûte mandingue, son balafon et son ngoni, dans diverses formations. Il travaille également avec de grands artistes comme Manu Dibongo, Cheick Tidiane Seck, Salif Jeita, et même Magic Systeme.

 

En 2015, il fonde alors son projet personnel, Mad Goni. Depuis, il nous régale de son groove afro-fusionnel aux teintes jazzy, funky, bluesy… Il chante avec une voix belle et juste ses textes en mooré, en bamanan et parfois en français.